19th Ave New York, NY 95822, USA

Question d’un vapoteur : « OMS, ça rime avec On Manipule Souvent ? »

Au-delà de la provocation inhérente (Mais tellement compréhensible) de cette interrogation, la dernière communication de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sur la cigarette électronique signe l’injustifiable acharnement de la structure qui devrait – entre autres missions – sauver les fumeurs pas les livrer aux griffes vénales de « Big Pharma ».

De quoi parlons-nous ?

De la dernière saillie « Made in OMS » qui, le 20 janvier dernier, a publié sur son site (https://www.who.int/news-room/q-a-detail/e-cigarettes-how-risky-are-they ) une série de « questions-réponses » sur la « cigarette électronique » que nous continuerons, nous (Selon la recommandation de l’Académie Française de Médecine), d’appeler « Vaporette » pour refuser cet amalgame entre la « tueuse » et le substitut le plus efficace au tabac existant à ce jour = la bien nommée vaporette.

Pour résumer cette nouvelle « publication », si l’OMS était le département officiel de communication de « Big Pharma » (Soit les grands laboratoires pharmaceutiques), les « (dés)informations » données seraient-elles différentes ?

On peut postuler que non !

Car, oser demander si les « e-cigarettes sont plus dangereuses que les cigarettes ordinaires ? » et conclure que « cela dépend d’une série de facteurs, etc. » est une contre-vérité délétère.

Encore plus inacceptable question-réponse de l’OMS :

« Les e-cigarettes causent-elles des lésions pulmonaires ? »

et mentionner dans la réponse que « Le 17 septembre 2019, le Center for Disease Control and Prevention des États-Unis a lancé une enquête d’urgence sur les liens entre l’utilisation des cigarettes électroniques et les lésions et décès pulmonaires. Au 10 décembre 2019, les États-Unis avaient signalé plus de 2409 cas hospitalisés et 52 décès confirmés » est de la pure manipulation puisque ce même CDC américain a officiellement désigné un liquide vendu au marché noir comme responsable de ces décès.

Là où la provocation de notre ami vapoteur avec son « OMS, ça rime avec On Manipule Souvent ? » se transforme en mise en cause concrète, c’est avec cette autre question-réponse :

« La cigarette électronique vous aide-t-elle à arrêter de fumer? »

Réponse de l’OMS à laquelle aucune personne engagée dans la lutte contre le tabagisme, ceci à n’importe quel titre, ne peut croire : « Il n’y a pas suffisamment de preuves pour soutenir l’utilisation de ces produits pour arrêter de fumer. »

L’OMS s’est-elle intéressée à un seul cas des milliers de fumeurs qui, chaque mois, arrêtent de se tuer grâce à la vaporette ?

Et si cela ne suffisait pas pour mettre en pleine lumière des liens « étranges » avec « Big Pharma », l’OMS poursuit :« Pour les consommateurs de tabac qui souhaitent arrêter de fumer, il existe d’autres produits éprouvés, plus sûrs et homologués, telles que les thérapies de remplacement de la nicotine (comme les patchs et les gommes à mâcher), ainsi que les lignes d’arrêt, la messagerie mobile et les traitements spécialisés de la dépendance au tabac. »

La ficelle est si grosse qu’elle en devient caricaturale mais cette posture indéfendable de l’OMS contre la vaporette met en danger la vie de tous les fumeurs qui, inquiétés, pourraient renoncer à y avoir recours.

Cette publication a rendu furieux nombre d’experts, comme par exemple Peter Hajek qui dirige le Tobacco Dependence Research Unit de l’Université Queen Mary de Londres et qui a déclaré : « Il n’y a aucune preuve que le vapotage soit très addictif » rajoutant « Moins de 1% des non-fumeurs deviennent des vapoteurs réguliers. Le vapotage ne conduit pas les jeunes à fumer – le tabagisme chez les jeunes est à un niveau record. … Il existe des preuves évidentes que les cigarettes électroniques aident les fumeurs à arrêter de fumer ».

Ce qu’a confirmé John Britton, directeur du UK Centre for Tobacco & Alcohol Studies et consultant en médecine respiratoire à l’Université de Nottingham en affirmant que « « L’OMS dénature les preuves scientifiques disponibles. Public Health England (Organisme de Santé Publique britannique) soutient que le vapotage est au moins 95% moins nocif que le tabagisme ».

Et, VeryVapeTrip de conclure en citant Dimitris Agrafiotis, expert américain de la Vape, qui voulait poursuivre son gouvernement pour « crime contre l’humanité » lorsque le Président Trump incriminait à tort la vaporette pendant la crise de l’été dernier due à des liquides frelatés.

Ceci, parce que des fumeurs allaient mourir de ne pas oser recourir à la vaporette pour arrêter.

Alors quand on sait que l’OMS indique sur son site que la cigarette tue plus de 8 millions d’êtres humains chaque année à travers le monde, cette désinformation chronique sur la vaporette, qui confine à la manipulation au profit de « Big Pharma », doit être activement dénoncée.

Vous voulez une ultime preuve de cette MANIPULATION ?

Voilà ce que vous pouvez lire en toutes lettre sur le site de l’OMS :

« Les émissions secondaires des cigarettes électroniques sont-elles dangereuses ? »
« Oui. Les aérosols contenus dans les cigarettes électroniques contiennent généralement des substances toxiques, y compris du glycol qui est utilisé pour fabriquer l’antigel »

FAUX, ARCHI FAUX, selon la Confédération Suisse (file:///C:/Users/41788/Downloads/2015-07-21_factsheet_ethylenglykol_fr.pdf ) l’ETHYLENE GLYCOL auquel l’OMS fait fallacieusement référence est utilisé comme … antigel dans l’industrie automobile et sert aussi de dégivrant pour les avions et les pistes d’atterrissage ainsi que solvant et liquide de freins.

Le PROPYLENE GLYCOL qui est utilisé dans les liquides des vaporettes (https://fr.wikipedia.org/wiki/Propyl%C3%A8ne_glycol ) est également utilisé comme … additif alimentaire, dans les cosmétiques, comme nourriture pour les vaches allaitantes, etc.

Peut-on croire que des scientifiques ne connaissent pas la différence entre un produit pour liquide de freins, antigel ou solvant et un additif alimentaire ?

Alors, effectivement, le vapoteur qui se demandait si OMS, cela rimait avec « On Manipule Souvent ? » a jeté un vrai froid… un peu d’antigel pour arranger ça ?

Que chacun y contribue pour le bien et la santé de tous à diffuser cette mise au point !

Information complémentaire : https://www.facebook.com/veryvapetrip/posts/2654386547940693?tn=K-R

©Team VeryVapeTrip 24.01.20

Libre reproduction avec mention de l’auteur autorisée

%s

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.